Un peu d’histoire

C’est à l’année 1826 que remonte la création et le développement de cette ville par Anne-Marie Javouhey, religieuse fondatrice des sœurs de saint-Joseph de Cluny.

Activité économique

Auparavant, la zone était une grosse productrice de riz, sur laquelle 4 compagnies rizicoles exploitaient les rizières. Ce riz guyanais était ensuite destiné à l’exportation en Europe. Mais aujourd’hui, elles sont désaffectées.

Réserves naturelles

Réserve naturelle de l’Amana

Créée en 1998, elle s’étale sur plus de 14 800 hectares et abrite 4 espèces de tortures marines. On y trouve des marais, des lagunes, des forêts tenant sur du sable blanc, et des marécages. Au niveau de la faune, 71 espèces de mammifères dont 18 sont sous protection. Nul doute que pour les amateurs de nature, ce coin est un must-see !

Réserve naturelle de la Trinité

Classée comme telle en 1996, elle s’étend sur plus de 76 000 hectares, étant ainsi la troisième réserve naturelle de France !
Sa flore comporte plus de 1800 espèces, soit environ 30 % de la flore (connue) totale de Guyane. Sa faune, elle, affiche 357 espèces d’oiseaux, une centaine de poissons, et plus de 70 de chauve-souris.

L’église Saint-Joseph

Sa façade bleu turquoise typique en fait un édifice classé monument historique. N’hésitez pas à visiter ce bâtiment construit en 1840 !

Bon à savoir

Tous les samedis se tient un marché au centre-ville où se vendent les fruits et légumes des producteurs locaux. De quoi vous préparer des plats sains et succulents.