Un peu d’histoire

Commune créée en 1976 lors de sa séparation avec l’ancienne commune de Grand-Santi-Papaïchton-Apatou. Elle compte aujourd’hui 9 381 habitants.

On retrouve la commune au nord-ouest de la Guyane française, juste à la frontière du Suriname. Elle fait partie de l’arrondissement de Saint-Laurent-du-Maroni au sein du canton de Maripasoula.

Son nom vient d’un Boni, le capitaine Apatou, qui a obtenu le territoire lors d’une concession. En effet, il a servi de guide aux explorateurs français chargés de délimiter la frontière avec la partie néerlandaise de la Guyane.

Sites naturels

Dans les environs, il y a le massif de Dékou-Dékou, d’une hauteur de 380 mètres. La ville est bordée par le fleuve Maroni, qui constitue le principal accès utilisé pour aller à la ville.

Bon à savoir

En effet, depuis 2010, c’est ouvert ce que l’on appelle « la route du fleuve », allant de Saint-Laurent-du-Maroni à Apatou. C’est par cette voie que la ville s’est retrouvée mieux intégrée dans le réseau de transport guyanais. L’avantage depuis Apatou, c’est que d’autres villages dans les environs sont accessibles en Pirogue.